Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici

Nord-ouest de la baie d'Hudson

Les deux collections qui proviennent de cette région, la collection Arsène Turquetil et la collection Jean Gabus, représentent près des deux tiers des objets esquimaux conservés à Neuchâtel et sont documentées. Elles concernent les groupes d'Esquimaux Caribous Paallirmiut, Aivilingmiut, Netsilik, Aivilik et celui, disparu en 1903, des Sallirmiut.

En été 1919, le RP Arsène Turquetil, prêtre normand de l'ordre des Oblats de Marie Immaculée (OMI), reçoit à Chesterfield Inlet une lettre (copie de lettres 172, 17 mai 1918) du conservateur du Musée ethnographique, Charles Knapp, qui lui demande de récolter une série d'objets. L'année suivante, il fait parvenir, en don car il dit se les être procurés à peu de frais (la Hudson's Bay Company a acheminé les deux caisses d'objets jusqu'à Londres à titre gracieux), une collection de 132 items, assortie d'une liste rédigée selon les suggestions du conservateur, donnant le nom vernaculaire, l'ethnie et quelques commentaires. Dans une lettre datée du 18 août 1920 (dossier de la collection), il regrette de n'avoir pu se procurer d'habits féminins, ni de pièces coûteuses et difficiles à transporter (traîneaux, kayaks) mais annonce qu'il désire compléter la collection par 700 à 1500 pièces.

Le décès du conservateur le 20 août 1921 et le transfert ultérieur à Montréal du Père Turquetil, qui deviendra évêque, mettent fin à ce projet.

Il n'existe pas d'autre collection importante du Père Turquetil: les quelques objets qu'il gardait chez lui à Montréal sont maintenant conservés à l'Eskimo Museum de Churchill (Manitoba). Elle peut se comparer à celle de Christian Leden, dont environ 900 pièces se trouvent au Musée National de l'Homme à Ottawa.

Jean Gabus a séjourné dans la région d'Eskimo Point (maintenant appelé Arviat par ses habitants), à près de 400 kilomètres au sud de Chesterfield Inlet, de juillet 1938 à août 1939 et en a rapporté une collection complémentaire. Le Musée possède également des enregistrements, des films et des photographies réalisés à l'occasion de cette longue mission.

Les objets de la collection Jean Gabus, pour la plupart achetés par le Musée en 1939, ont été collectés à Eskimo Point et le long de la rivière Maguse jusqu'à Padlei entre juillet 1938 et août 1939. Ils proviennent presque tous des Paallirmiut qui nomadisaient entre ces deux lieux distants de 200 km environ.

Une série nouvelle comprend des pièces qui se trouvaient au Musée mais n'avaient pas été inventoriées; deux pièces supplémentaires ont été offertes par le collecteur.

La plupart des objets qui se trouvent à Neuchâtel lui ont été donnés. Ils n'étaient pas passés de main à main mais souvent déposés «anonymement» devant son campement, comme par exemple un couteau à neige.

Au retour de sa mission, l'ethnographe a partagé sa collection de 150 objets entre les Musées d'ethnographie de Neuchâtel (60) et de Bâle (82), et la Collection ethnographique de l'Université de Fribourg (8). Outre des spécimens semblables à ceux décrits ici, le Musée de Bâle conserve d'autres instruments pour la chasse et la pêche, trois traîneaux et un kayak des Ahiarmiut. A Fribourg se trouvent uniquement des parures de perles de verre montées sur tissu et destinées à orner des vestes ou des sacs. <

Cette collection peut être comparée à celle, contemporaine, du prêtre anglican Donald B. Marsh, comptant environ 500 pièces, qui est conservée au Manitoba Museum of Man and Nature à Winnipeg. Il s'ajoute au fonds quelques autres objets qui proviennent aussi de l'Arctique central canadien.

Veste à capuchon atigi, Baie d'Hudson, Canada. H: 120 cm. MEN VI.318
Veste