Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici
Travaux dans la villa de Pury

Inauguration de la villa de Pury

La villa de Pury construite en 1870-1871 par l’architecte Léo Châtelain est actuellement en travaux. Ces rénovations vont permettre un réaménagement et une mise en conformité du bâtiment.

Dans son exploitation, la villa était subdivisée en trois parties : la première, transformée par Jean Gabus entre 1950 et 1960 en «musée statique», était destinée à l’exposition d’un échantillon représentatif des collections; elle n’a été depuis ni modifiée, ni restaurée; la deuxième accueillait les bureaux du personnel du MEN; la troisième (les combles) servait de réserve d’objets.

En raison de graves problèmes constatés à cet endroit (écarts de température, infiltrations, infestations d'insectes, etc.), les collections stockées dans les combles (plus de 15'000 pièces) ont été déplacées dans un dépôt externe. Entamé en 1996 et devenu prioritaire dès 2007, ce travail impliquant un inventaire détaillé a été fortement accéléré depuis janvier 2013 et s’est achevé en avril 2015.

La fin du déménagement a permis que soit lancée la première phase du chantier de restauration des locaux du MEN qui se concentre sur la restauration de la villa.

Il s’agit d’une mise en conformité par rapport à la sécurité (élargissement de l’escalier de service – voie de fuite), à la consommation d’énergie (isolation nécessaire de la toiture), à la conservation du matériel ethnographique (nouveau concept de ventilation qui s’appuiera sur l’étonnant chauffage hypocauste à air pulsé de l’époque) et de la restauration des façades en pierre et des fenêtres d’origine.

Les espaces seront réorganisés en concentrant l’administration du Musée dans les combles. Ce niveau (ancien univers des femmes de chambre), deviendra surface de bureaux libérée de ses cloisons et profitant de la lumière naturelle distribuée par le vitrage créé autour de l’espace central (patio semi-extérieur) sous l’ancienne verrière. Un stratagème permettant de garder les petites ouvertures d’origine sur le toit tout en assurant un éclairage naturel suffisant au confort des collaborateurs du Musée. Ainsi libérés de leur fonction administrative, les deux étages nobles de la bâtisse seront dédiés aux expositions et à l’accueil.

L'inauguration du bâtiment aura lieu en 2017.