Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici

Visite du Prince héritier Naruhito du Japon au MEN - 19 juin 2014

Avec M. Didier Burkhalter, président de la Confédération
Avec M. Didier Burkhalter, président de la Confédération
Avec Madame Loseron, arrière-petite-fille d'Aimé Humbert
Avec Madame Loseron, arrière-petite-fille d'Aimé Humbert
Dans l'exposition Imagine Japan
Dans l'exposition Imagine Japan
 

Le Président de la Confédération Didier Burkhalter a reçu le Prince héritier Naruhito du Japon le jeudi 19 juin 2014 à Neuchâtel.

Cette visite officielle en Suisse du Prince héritier entre dans le cadre des festivités marquant le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre la Confédération et l’archipel nippon. Le Président de la Confédération a accueilli le Prince héritier Naruhito à l’Hôtel DuPeyrou, à Neuchâtel avec les hymnes nationaux et les honneurs militaires.

A l’issue du repas officiel, le Président de la Confédération et le Prince héritier du Japon se sont rendus au Musée d’ethnographie de Neuchâtel où ils ont visité en primeur l'exposition Imagine Japan consacrée à l’histoire des relations entre la Suisse et le Japon. Ils ont été chaleureusement accueillis à l'entrée du Musée par des jeunes neuchâtelois en tenue d’Aïkido.

Les deux pays fêtent cette année le 150e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Le président de la Confédération et le Prince héritier exercent conjointement le haut patronage sur l’année du jubilé. Le Président de la Confédération s’était rendu au Japon en février dernier, donnant officiellement le coup d’envoi du 150e anniversaire.

A l’occasion de ces rencontres, le Président de la Confédération et son hôte ont souligné l’excellence des relations entre la Suisse et le Japon et mis en exergue les nombreux partenariats existant.

Pour rappel, les relations officielles entre la Suisse et le Japon remontent au milieu du XIXe siècle. En 1862, le Conseil fédéral conféra au Conseiller aux Etats neuchâtelois Aimé Humbert-Droz, président de l’Union horlogère, le titre de ministre plénipotentiaire et l’envoya en mission au Japon pour négocier un traité. M. Humbert-Droz se rendit au Japon en 1863, où un traité d’amitié et de commerce fut finalement signé en février 1864. Cet événement marqua le début d’une intense activité d’importation et d’exportation. De nombreuses entreprises suisses se sont par la suite établies au Japon. La Suisse dispose d’une représentation à Tokyo depuis 1906.

Extrait du communiqué de presse du DFAE - 19 juin 2014