Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici
Le Musée dans l'entreprise

Le Musée réinventé

A l’occasion de la réouverture de la Villa de Pury, une équipe d’étudiants de l’Institut d’ethnologie s’intéresse à un tournant majeur de l’histoire du Musée d’ethnographie de Neuchâtel. A travers une sélection de documents issus des archives de l’institution, l’exposition propose un retour sur la conception muséale innovante développée par le conservateur et muséologue Jean Gabus au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Souhaitant rompre avec ce qui est perçu comme un «musée prison», Jean Gabus élabore le modèle d’un musée vivant, tourné vers le public, reflet des changements sociétaux, des innovations technologiques et de l’idéalisme des Trente Glorieuses.

Jean Gabus restructure l’institution muséale en trois entités. En 1955, il fait construire le musée dynamique, destiné à recevoir les expositions temporaires. Au sous-sol, il installe les magasins, pensés comme des dépôts visitables, qui rassemblent les collections non exposées. Enfin, dans la Villa de Pury, il aménage le musée statique, qui présente de manière permanente les objets les plus prestigieux.

Créant l’événement à chaque exposition, Jean Gabus s’appuie sur le développement des médias de masse pour faire rayonner l’institution neuchâteloise. Expert de l’UNESCO envoyé aux quatre coins du monde, il emporte aussi de Neuchâtel à Dakar en passant par Kaboul les plans de son musée idéal.

Proposant au visiteur une immersion réflexive et critique, l’exposition témoigne de la vision globale de Jean Gabus qui a marqué durablement le MEN de son empreinte. En filigrane apparaissent la permanence des paradoxes et l’actualité des problématiques de la pratique muséale.

 

Participants au TP 2016-2017: Laura Innocenti, Sabrina Martinez, Carla Meyer,
                                                    Chiara Meynet, Lucas Moser et Mathieu Palomo.

Galerie photo

LE TRAVAIL PRATIQUE D’ETHNOMUSÉOGRAPHIE

Depuis 1998, le travail pratique d’ethnomuséographie donne tous les deux ans l’opportunité à des étudiants de l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel de concevoir et réaliser une exposition dans les locaux du Musée.

Encadrés par un conservateur et soutenus et conseillés par l’ensemble des équipes du Musée, les étudiants acquièrent les savoir-faire fondamentaux qui vont des réflexions et lectures initiales jusqu’à l’élaboration d’un discours expographique structuré.

Cette expérience collective vise également à l’acquisition du langage particulier de l’exposition, et à une sensibilisation aux impératifs liés aussi bien à la matérialité des objets (conservation- restauration) qu’à la médiation et à la communication.

EXPOSITIONS RÉALISÉES PAR LES ÉTUDIANTS DES TRAVAUX PRATIQUES D’ETHNOMUSÉOGRAPHIE

C’est pas la mort! (27.06.2015 - 17.01.2016)
Home sweet home (13.06 - 29.09.2013)
Pièces rapportées: regards croisés sur lacollection Fridel et Witold Grünbaum (18.06- 25.11.2011)
MéTèKi (04.06 – 02.08.2009)
Neuchensoi: réflexion sur les origines contrôlées (02.06 - 29.10.2006)
Entre désirs et remords (21.11.2003 - 18.01.2004)
Les m’hatouvours de fosséanie (21.06 - 22.12.2002)
Boîtes de temps (16.03 - 15.07.2001)
Faites vos jeux (23.06 - 24.09.2000)
Autour des images (27.06 - 25.10.1998)