Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici

EXPOSITION PERMANENTE (1993 - 2012)

Première salle

Dans la première salle étaient exposés le double sarcophage de Nes-Mout (Eg.184) ainsi que la momie de Nakht-ta-netjeret accompagnée d’une cuve et d’un couvercle du sarcophage tous trois datant de la 21ème , début de la 22ème dynastie(Eg.185.a-c). D’autres objets en lien avec la momification et différentes momies d’animaux, dont un sarcophage de chat (Eg.339) y étaient présentés.

 

Deuxième salle :

Le corridor en bas de l’escalier principal de villa de Pury était consacré à la présentation de mobilier funéraire varié et réparti dans six vitrines différentes.

De la céramique préhistorique de Nagada, dont un petit vase aux décors rouge-violacés (Eg.162) représentant deux barques et typique de la période dite de Nagada II (3600-3250 av. J.-C.), fait parti du matériel ramené par Gustave Jéquier suite à ses travaux avec Jacques de Morgan sur les sites préhistoriques de Haute-Egypte (Nagada, Beit-Allam, Toukh, etc.). Des vases en porphyre ainsi qu’un buste en calcaire de Khentika gouverneur de l’Oasis de Dakhla à la 6e dynastie (Eg.331) proviennent des fouilles de Cecil Mallaby Firth à Saqqara autour de 1928. Tout comme un magnifique masque funéraire doré et peint (Eg.385) datant de la Basse Epoque. Une vitrine consacrée aux statuettes d’oushebtis - les serviteurs du défunt dans l’au-delà - en présentait divers exemplaires en bois, en faïence, en terre cuite et en pierre.

Arrière-fond derrière les vitrines du corridor : Grand temple de Karnak. Bas-relief près du sanctuaire. Offrandes présentées par Thoutmès III à Amon. (Photo G. Jéquier)

 

Troisième salle :

La troisième était principalement consacrée à l’exposition des statuettes en bois les « images vivantes » et les serviteurs du défunt. Les deux statues du contrôleur des deux greniers Ahy (Eg.424 et 425) représentent des « images vivantes », dotées des cinq sens vitaux après le rituel de l’ouverture de la bouche par les prêtres elles étaient destinées à recevoir les offrandes. Les serviteurs du défunt étaient également déposés dans les tombes sous forme de modèles en bois : scène de cuisine (Eg.354), de poterie (Eg.368), porteurs d’offrande (Eg.330), barques funéraires (Eg.357) ou de plaisance (Eg.353).


Encastrés dans la structure architecturale des murs, six stèles et bas-reliefs avaient été intégrés à la muséographie de cette dernière salle d’exposition dans les années cinquante. Provenant des tombeaux de Saqqara, les bas-reliefs représentent différentes scènes d’offrandes effectuées à l’attention des défunts (Eg.427, Eg.428) ou des scènes diverses : joutes nautiques (Eg.321), vache allaitant son veau en compagnie d’un bouvier (Eg.322). Une stèle fausse-porte de la prêtresse d’Hathor, Sena (Eg.426), datée de la 6e dynastie, conserve encore quelques restes de polychromie. La stèle cintrée du graveur Pa-Ouah datant du Nouvel Empire représente quant à elle une offrande à Osiris (Eg.409).

Fond de la vitrine principale :

Vue panoramique du site de Gizeh, dans les faubourgs du Caire, avec les pyramides de Khéops (vers 2650), Khéphren (vers 2620) et Mykérinos (vers 2609). (Photo Hervé Champollion). 

 

Plaquette de l’exposition permanente : LAGNEAU André. 1995. Egypte ancienne. Neuchâtel: Musée d'ethnographie.

Salle 1

 

 

Salle 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Salle 3