Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici

Les signes du pouvoir - sommaire

Une part importante de toutes les collections abritées dans les musées d'ethnographie consiste en "armes indigènes" et, plus généralement, en objets utilisés par les détenteurs traditionnels du pouvoir.

Un ensemble de bâtons sculptés, massues de parade, haches de commandement et de parade, épées, poignards et sièges est ici présenté. Recueilli dans les années 1930, notamment par la 2ème mission scientifique suisse en Angola, il provient entre autres des Cokwe, Kwanyama, Kwamatwi, Ngangela. Chaque pièce est décrite, illustrée, son bois analysé et le tout replacé dans son contexte d'utilisation.

Les signes du pouvoir

Présentation des auteurs

Manuel Laranjeira Rodrigues de Areia

Né en 1937, Manuel Laranjeira Rodrigues de Areia, licencié en sciences biologiques de l’Université de Coimbra et en sciences sociales de l’Université Libre de Bruxelles, docteur en anthropologie de l’Université de Coimbra et professeur à l’Instituto de Antropologia. A coté de nombreux articles, il a publié une volumineuse thèse sur Les symboles divinatoires des Cokwe d’Angola chez lesquels il a séjourné à plusieurs reprises. Cette recherche l’a conduit dès 1974 à Neuchâtel et il a ainsi commencé l’étude du fonds angolais du Musée qui compte parmi les plus importants du monde. Sa pratique des collections muséales l’a récemment amené à collaborer à des expositions et à leur catalogue : il a en outre été appelé à donner des cours tant au Cameroun qu’au Brésil. Il fait l’inventaire des collections angolaises au Portugal et en Europe et poursuit ses recherches dans le domaine de l’anthropologie africaine, en particulier sur la parenté et les structures du pouvoir.

Roland Kaehr

Lien direct vers sa biographie