Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici
Dessin conservateur

Le MEN et ses conservateurs

En 1795, Charles Daniel de Meuron donne sa collection à la ville de Neuchâtel. En premier lieu, plusieurs bibliothécaires se succèdent pour inventorier et exposer les objets.
Puis en 1829, le premier conservateur est nommé, dès lors ils se succèderont jusqu'à aujourd'hui.

Louis de Coulon (1804-1894), directeur des musées de 1829 à sa mort;
Frédéric DuBois de Montperreux (1798-1850), conservateur de ~ 1840 à 1848;
Frédéric de Bosset (1840-1918), conservateur de 1886 à 1892;
Charles Knapp (1855-1921), conservateur de 1892 à 1921;
Théodore Delachaux (1879-1949), conservateur de 1921 à 1945;
Jean Gabus (1908-1992), conservateur d'octobre 1945 à fin 1978;
Jacques Hainard (*1943), conservateur d'octobre 1980 à janvier 2006;
Marc-Olivier Gonseth (*1953), conservateur depuis mars 2006.

Deux personnes méritent également d’être signalées pour la part exceptionnelle qu’elles ont pris au développement du MEN, ce que rappellent des plaques dans l’entrée de la villa de Pury. Il s'agit de Gustave Jéquier (1868-1946) nommé en 1913 professeur d'Egyptologie à l'Université de Neuchâtel qui s'occupa activement du Musée d'ethnographie et d'Arnold Van Gennep (1873-1957) qui occupa à Neuchâtel la première chaire d'ethnographie et d'histoire comparée des civilisations (1912 à 1915) et participa à la réorganisation du Musée.

De même, on leur associera les noms d’ Albert Monard (1886-1952) et de Charles Emile Thiébaud (1910-1995), participants à la 2e Mission scientifique suisse en Angola (MSSA).

  
Sources pour l'«Historique»