Inscription à notre newsletter













Si vous êtes déjà inscrit et vous voulez vous désinscrire, cliquez ici
Hors-champs

Home sweet home (13.06 - 29.09.2013)

Le Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN) et l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel s’associent pour proposer, dans le cadre des manifestations de Neuchàtoi 2013, une exposition conçue par les étudiants du travail pratique d’ethnomuséographie : Home sweet home, qui présente une réflexion basée sur le travail de la journaliste Valérie Kernen Vivre ici en venant d’ailleurs

L’exposition s’appuie sur 120 témoignages des migrants – de plus de 100 nationalités différentes – récoltés par Valérie Kernen, illustrant la diversité de la communauté étrangère neuchâteloise. Ces récits constituent le point de départ d’une interrogation sur le rapport à l’étranger et à un monde en constant mouvement. Dans une salle baignée de lumière, le visiteur découvrira un parcours structuré par six problématiques récurrentes dans ces témoignages: le départ et le voyage, la famille et le couple, la profession, les langues et la communication, l’apparence physique et les modes vestimentaires, et finalement les traditions et les croyances. Dans un espace où la notion de chez-soi se révèle mouvante et transfrontalière, des installations mettent en perspective ces thématiques en mobilisant des objets du quotidien et des artefacts sélectionnés dans les collections du Musée.

Loin des récupérations politiques, des réponses partisanes et des jugements à l’emporte-pièce trop souvent générés par ce sujet de société, il s’agit plutôt de révéler la complexité des questions qu’il soulève, en proposant au visiteur une réflexion sur la notion d’altérité et les relations interculturelles à l’ère de la globalisation. Par la diversité de ses collections issues des différents continents, le Musée d’ethnographie de Neuchâtel constitue un lieu particulièrement propice à une telle sensibilisation. 

Vivre ici en venant d'ailleurs

Crédits